Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Graines de peintures" 10e saison

20 Septembre 2017, 07:22 Peinture - format cours

Viktor : l’inspiration vient d’une multitude de choses, de nos voyages, de nos rencontres…
Rolf : et en parlant. Nous passons un temps fou à parler…
Viktor : mais nous avons aussi tous les deux besoin de calme pour travailler, et de vide, de l’absence des choses. Nous adorons l’ennui. C’est presque une méthode.
Rolf : oui, avec l’ennui, l’esprit se détend et on commence à penser à des choses idiotes.

Viktor Horsting et Rolf Snoeren, créateurs de mode (marque Viktor & Rolf) Interview dans Beaux-Arts magazine, 10/2003.

Ci-dessous, retrouvez le polycopié des cours de peinture de septembre 2017 à juin 2018.

Et plus bas, les images et les textes correspondant à celles-ci.

Cliquez sur le lien pour télécharger le document.

Les sujets de peinture proposés ici peuvent paraître (parfois) un peu obscurs. Mais ils sont expliqués en détail au moment des cours, et là tout s’éclaire. Leur contenu évolue aussi en cours d’année en fonction des participants. Les réalisations ne sont pas prévisibles mais dépendent de la technique et de la sensibilité de chacun.

228.    Encyclopédie des mouches de pêche et bijoux fantaisie (4 compositions)

  1. Bleu, rouge, jaune, vert, orange, violet : vous allez découper ou déchirer dans des pages de magazines 3 fragments de nuances différentes de chacune de ces 6 couleurs. Puis vous les collez séparément sur une feuille 50 x 65 cm, de façon à ce qu’ils paraissent ordonnés comme des motifs thématiques dans une page d’encyclopédie. Autour, et partiellement par-dessus ces collages, vous allez créer en peinture, en procédant par mélange, superposition, ou avec la couleur sortie du tube, d’autres nuances autour ou sur ces collages, en les associant à des formes nettes, entre mouches de pêche et bijoux fantaisie.
  2. Un des 18 motifs créés fait l’objet d’un agrandissement en pleine page.
  3. Trois autres sont ensuite réunis en composition dans une pleine page également, en faisant varier leur agrandissement.
  4. Cette composition avec trois motifs est ensuite réinterprétée au trait, en noir et blanc sans gris ni lavis.

 

229. Figuration non réaliste (1 composition)

Reproduisez à la main gauche (ou droite si vous êtes gaucher), et sans jamais gommer, tout le contenu que vous percevez dans l’image n°1. L’accent mis sur les détails doit prendre le pas sur le respect des proportions, le dessin doit être méticuleusement figuratif sans viser le réalisme. La peinture est appliquée en mode coloriage, en accentuant les couleurs.

Image n°1

Image n°1 pour le sujet n°229

Image n°1 pour le sujet n°229

230.    Le squelette et la chair d’une peinture (3 compositions)

Préparez une collection de 6 matériaux texturés, collables à l’acrylique, exclusivement de récupération, tels que :

  • Carton plat ou ondulé – papier épais plié – filet de fruit ou légume – fils, ficelles, lacets…

Les 6 éléments doivent être :

  • De dimensions suffisantes pour occuper un format 50 x 65 cm.
  • De formes différentes pour éviter la monotonie.
  • D’épaisseur semblable, pour permettre des effets d’impression.

Organisez ces 6 éléments sur une feuille. Prévoyez une série de contrastes :

  • Plein / vide
  • Ligne/ surface
  • Petit / Grand
  • Régulier / irrégulier.

Puis collez vos matériaux avec du liant acrylique.
Ce collage sera ensuite utilisé pour deux effets d’impression, avant d’être finalisé en couleur lui-même :

  1. Impression monotype : préparez sur une autre feuille un fond noir. Enduisez de blanc votre collage pour l’imprimer sur le fond noir.
  2. Empreinte sur humide : préparez sur une autre feuille un fond très coloré et très mouillé, puis déposez aussitôt et brièvement dessus votre collage pour y marquer son empreinte.
  3. Le collage lui-même est ensuite recouvert de couleurs liquides informelles, avec effets de coulures, essuyages, délavages.

Après ces premières étapes, vous allez compléter par un travail graphique et précis le collage et l’empreinte sur peinture humide. Pour cela, vous vous appuyez sur les formes et contours existants ou vous en créez de toutes pièces, comme s’il s’agissait de faire apparaître le squelette de la composition sous la chair de la couleur.

 

231.    Trois façons de voir (3 compositions)

  1. L’image n°2 est à interpréter une première fois comme une abstraction géométrique pure et dure, en utilisant la règle, le ruban adhésif, en passant la couleur en aplats.
  2. Une deuxième version, issue de la première, est une interprétation sur le mode gestuel, par des larges coups de brosse et / ou de couteau à peindre, sans reprise (« gestes uniques »).
  3. Une troisième interprétation, narrative, se veut fidèle à la photo, et introduit dedans, selon des échelles cohérentes avec la perspective, les figurines de l’image n°3.

 

Image n°2

Image n°2 pour le sujet n°231

Image n°2 pour le sujet n°231

Image n°3

Image n°3 pour le sujet n°231

Image n°3 pour le sujet n°231

232. Anthropomorphe (2 à 4 compositions)

 

  1. Créez une figurine anthropomorphe plus ou moins symétrique, inspirée librement de l’image n°4, à partir d’un collage d’images d’objets trouvées dans des magazines. Le collage est ensuite poncé avant d’être peint en respectant les traces restantes d’images après ponçage.
  2. Réalisez sur une même feuille un dessin d’après votre collage peint, juxtaposé à un dessin d’après l’image n°4.Types de dessins proposés :
  • Dessin précis au crayon rehaussé de lavis.
  • Dessin au trait, à la plume ou au feutre.
  • Dessin à gros traits, noir et blanc, à la brosse et à l’acrylique.

 

Image N°4

Image n°4 pour le sujet n°232

Image n°4 pour le sujet n°232

233. Peinture à 2 vitesses (2 compositions)

L’image n°5 est à interpréter une première fois en noir, blanc, et lavis de gris, à la brosse et au pinceau sur un mode rapide et gestuel.

Une deuxième version va s’attacher à restituer patiemment une atmosphère, en décrivant avec finesse et en détail les ombres, les silhouettes, en imaginant les nuances de couleurs (gris, gris bleu, ocres, noirs…) et les textures (nuages, sable, bitume…)

Image n°5

Image n°5 pour le sujet n°233

Image n°5 pour le sujet n°233

234. Champ coloré (1 composition)

L’image n°6 est à interpréter au moyen d’une juxtaposition de touches de couleur de différentes tailles, sans viser à la représentation, mais dans un esprit « Colorfield Painting ».

Image n°6

Image n°6 pour le sujet n°234

Image n°6 pour le sujet n°234

235. Miniature avec application (1 composition)

La nature morte est un genre qui permet à la peinture de transformer un objet usuel et utilitaire en œuvre digne d’être contemplée. En vous inspirant du style d’une miniature persane (image n°7), réalisez une composition interprétant l’apparence de votre smartphone quand l’écran affiche toutes les miniatures ouvrant les applications.

 

Image n°7

Image n°7 pour le sujet n°235

Image n°7 pour le sujet n°235

commentaires

Haut de page