Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L’idée du paysage

par YDV 10 Janvier 2019, 10:04 Peinture - format stage Figurations

Par l’art seulement nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui n’est pas le même que le nôtre, et dont les paysages nous seraient aussi inconnus que ceux qu’il peut y avoir sur la lune. Grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier.

Patrick Drevet, Le corps du monde (1997)

Suite du compte-rendu, en textes et en images, des stages de l'été 2018

Jour 2 — Lundi 9 juillet 2018

Ce sujet décrit des processus possibles pour peindre des paysages imaginaires. Mais le but n’est pas de partir en voyage organisé dans un paysage préfabriqué. Plutôt de découvrir ce qu’il se passe quand on fait s’articuler des choix techniques et plastiques à la fois détaillés et plein d’aléas. On sait comment on va faire, sans vouloir prévoir où cela va nous mener.

 

Prendre un format vertical (pour changer de la convention « format paysage »
Disposer des bandes d’effets de matière en quinconce, de bas en haut :

  • Raclages de gesso
  • Bandes de papier journal collé, puis arraché.

Placer quelques éléments verticaux épars, pour faire circuler le regard de bas en haut, de gauche à droite et de droite à gauche.
Quand les matières du fond sont sèches, passer des jus colorés denses en bandes horizontales, en choisissant des couleurs évoquant pour vous un paysage:


Paysage d’Europe du nord en hiver ? D’Europe du sud  en été ? Du Maghreb ? D’Asie du sud, d’Afrique subsaharienne ? Des îles du Pacifique ? Ou de l’Antarctique ?
Paysage de désert glacé, ou brûlant ? De montagne suisse, de montagne afghane ? Etc.

 

Manipuler la feuille pour produire des coulures horizontales et, modérément, des coulures verticales et obliques, en évitant des longues coulures barrant la composition et contrariant la perspective.
Produire aussi des empreintes en appliquant du papier sur de la couleur humide (papier plat, ou plié, ou froissé).
Quand la couleur est sèche, modeler des volumes en choisissant un éclairage contrasté : ombre à gauche, lumière à droite, ou le contraire.
Faire émerger des volumes simples à base de lignes brisées plus ou moins aigues (montagnes, rochers), de courbes douces (collines, vallées) de rectangles (suggestions d’architectures).

 

Peinture de Jocelyne Hassel

Peinture de Jocelyne Hassel

Peinture de Martine Rué

Peinture de Martine Rué

Peintures d'Evelina Nichanian
Peintures d'Evelina Nichanian

Peintures d'Evelina Nichanian

Peinture de Nicole Orbach

Peinture de Nicole Orbach

Peintures de Sylvie Sciancalepore
Peintures de Sylvie Sciancalepore

Peintures de Sylvie Sciancalepore

Peinture de Marie-Christine Schmitt

Peinture de Marie-Christine Schmitt

Peinture d'Elyane Meneaud

Peinture d'Elyane Meneaud

Peinture d'Anne Papillault

Peinture d'Anne Papillault

Peinture de Claude Chapon

Peinture de Claude Chapon

Peinture de Danièle Mengual

Peinture de Danièle Mengual

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page