Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

240. Chimères

30 Septembre 2019, 10:54 Peinture - format cours Techniques matérielles

"On a cru longtemps le Sahara tout grouillant de monstres la variété & multitude desquels on attribue à la faute de l’eau, estans par ce forcés toutes sortes de bestes se rencontrer aux plus prochains fleuves pour y estancher leur soif :  Basilics, Lions du désert,  sauvages & nuisibles à tous autres, d’autant qu’ils sont plus dispos, cruels et animez, Léopards, Elephants, Dragons, très gros et fort pesants et qui poursuyvent comme ennemis ces grosses bestiasses, serpents énormes à qui l’herbe pousse sur le dos, Hydres, d’un âpre et mortel venin, Aspics, Scytales, Cenchris, Guaral,  venimeux à la tête, & à la queue, lesquelles deux parties les Arabes luy taillent pour manger le reste, Thores engendrez du loup et de la Hyène, Dant fort léger à la course, tellement qu’autre animal ne s’y pourroit à lui parangonner, etc."

Cité par Théodore Monod dans Méharée (1937)

 

Idées de peintures de la semaine : 6 variations matiéristes et figuratives
Choisissez des formes parmi celles créées dans l’exercice « Bouleau au couteau ». Chacune de ces formes, éventuellement transformée, devra ensuite être assemblée pour constituer une silhouette d’animal chimérique : une forme fournit la tête, une autre le tronc, d’autres encore figurent les pattes, les ailes, la queue, etc.
Ce dessin composé par assemblage va être décliné selon cinq techniques acryliques :
 

  • Pochoir
  • Collage relief
  • Monotype
  • Lavis et pochoir
  • Mortier et patine

 
Cet exercice nécessitant 6 feuilles identiques, et beaucoup de manipulations, il est proposé de travailler sur 6 demi-formats égaux.

 

  • Pochoir (feuille 1) : le dessin est découpé de façon adaptée pour former un pochoir.

 

  • Collage relief (feuille 2) : les découpes du pochoir sont collées sur une autre feuille de même dimension, pour reproduire le même dessin, cette fois en relief.

 

  • Monotype (feuilles 3 et 4) : peindre en noir 2 feuilles. Laisser sécher. Enduire de blanc, au rouleau, la totalité de la feuille avec le collage relief, et imprimer successivement les 2 feuilles peintes en noir, sans remettre de blanc en passant d’une feuille à l’autre.

- Variantes : le blanc peut être passé plus ou moins dense ou humide, ou avec un spalter.
- Chaque monotype peut être laissé brut ; ou faire l’objet d’impressions successives avec des couleurs différentes ; ou être colorisé par des lavis.

Irène Cazenobe - Monotype 32,5 x 50 cm et feutres Posca

Irène Cazenobe - Monotype 32,5 x 50 cm et feutres Posca

Elisabeth Menir - Monotype 32,5 x 50 cm et aplats de couleur

Elisabeth Menir - Monotype 32,5 x 50 cm et aplats de couleur

Colette Yazigi - Monotype 32,5 x 50 cm

Colette Yazigi - Monotype 32,5 x 50 cm

  • Pochoir et lavis (feuilles 5 et 6) : préparer 2 feuilles en plus du pochoir. De préférence, feuilles peu absorbantes genre « Bristol », ou à défaut, enduites d’une couche légère de liant ou de gesso.

- Préparer une quantité importante de couleurs liquides.

- Mouiller abondamment la 1ère feuille, poser dessus le pochoir, et badigeonner l’ensemble du pochoir, pas seulement les trous, avec la couleur liquide.- Appuyer la 2e feuille sur le pochoir enduit de couleur, pour que cette feuille recueille l’empreinte des couleurs et la forme du pochoir, et appuie sur le pochoir pour diffuser la couleur sur la feuille mouillée du dessous. Ainsi, les formes rigides du pochoir se conjuguent avec les débordements et volutes du lavis. Un travail de précision au pinceau finalise l’effet obtenu.

Irène Cazenobe - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm

Irène Cazenobe - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm

Jacqueline Sabbah - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm

Jacqueline Sabbah - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm

Colette Yazigi - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm, associé à des aplats et damiers

Colette Yazigi - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm, associé à des aplats et damiers

Catherine Maisse - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm, et rehauts de couleur.

Catherine Maisse - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm, et rehauts de couleur.

Catherine Maisse - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm, associé à un aplat.

Catherine Maisse - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm, associé à un aplat.

Nanou Casas - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm (I)

Nanou Casas - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm (I)

Nanou Casas - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm (II)

Nanou Casas - Pochoir et lavis 32,5 x 50 cm (II)

 

  • Mortier (reprise de la feuille 2) : le collage en relief, après avoir servi pour produire des monotypes, est recouvert de mortier (mélange de blanc de Meudon et de liant acrylique), soit au couteau, soit au spalter.

- À noter : si la quantité de liant a été minimisée, on obtient parfois un effet de craquelures intéressant.

 

  • Patine (sur la feuille 2) : après séchage du mortier, le recouvrir d’une 1ère couche de couleur. Puis d’une 2e couche d’une autre couleur, avec un peu de liant acrylique dedans. Quand cette 2e couche est aux trois-quarts sèche, passer une éponge pour la retirer partiellement : les aspérités du collage relief dessinent des effets de texture sous l’éponge. La même opération peut être répétée plusieurs fois avec différentes couleurs. Le papier collé recouvert de mortier peut prendre, selon les teintes choisies, l’aspect de vieux bois, vieux cuir, métal rouillé, etc.
Irène Cazenobe - Découpe de papier épais collée sur papier, couleur et patine - 32,5 x 50 cm

Irène Cazenobe - Découpe de papier épais collée sur papier, couleur et patine - 32,5 x 50 cm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page