Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Graines de peintures" 12e saison

26 Juin 2020, 08:07 Peinture - format cours

La pensée est donc une expérience de vie, plutôt que de raison. C’est une aventure charnelle et affective, une affaire de sensibilité avant d’être une opération intellectuelle.

Roger-Pol Droit, La Compagnie des Philosophes (1998)

Connaissant ses propres limites, la rationalité complexe est ouverte sur le mystère du monde. La raison ne guidera plus. Il faut guider la raison pour qu’elle puisse guider, et éviter les myopies et aveuglements d’une rationalité étroite et close.

Edgar Morin, L’aventure de la méthode (2015).

Ci-dessous, retrouvez le polycopié en PDF des cours de peinture 2019 / 2020. Et plus bas, les images et les textes correspondant à ceux-ci.


Les énoncés des exercices présentés ici sont de simples résumés, destinés à être explicités plus largement durant les cours, où ils peuvent faire l’objet de variations et digressions… généreuses !

245.    Fleur à la fenêtre

À partir de l’image ci-dessous, interprétez-la d’abord au trait dans ses grandes lignes. Puis uniquement en aplats de couleurs, sans dégradés, pour identifier les couleurs principales : bleu, jaune, rouge, vert, brun, noir. Rajoutez les nuances à l’intérieur de chaque couleur au moyen d’autres aplats.

Voir les premiers résultats de cet exercice

 

"Graines de peintures" 12e saison

246.    Un camion et un regard - Grand choix d'interprétations
À partir de l’image ci-dessous, réalisez trois interprétations successives :

  • Interprétation géométrique minimaliste, en éliminant le maximum de détails sans perdre la relation visuelle avec le modèle.
  • Première réinterprétation de cette abstraction minimaliste, sur un mode expressif et gestuel.
  • Deuxième réinterprétation de cette abstraction minimaliste, sur un mode détailliste et ornemental.

Voir les premiers résultats de cet exercice

 

"Graines de peintures" 12e saison

247.    Collage, frottage et patine

  • Collage : découpez des cartons fins ou des papiers épais pour interpréter très schématiquement les éléments mécaniques de l’image ci-dessous. Collez ces découpes sur une feuille, et recouvrez ce collage d’une couche de liant acrylique. Laissez bien sécher.
  • Frottage : enduisez une autre feuille de même format d’une couleur foncée, puis, après avoir laissé sécher la couleur partiellement, posez la feuille sur le relief précédemment créé et passez l’éponge sur la couleur en appuyant et en frottant, de façon à ce que les retraits de couleur fassent apparaître le dessin des reliefs en dessous.
  • Patine : reprenez le collage, enduisez-le de différentes couleurs, laissez partiellement sécher, et frottez à l’éponge. Répétez l’opération une ou deux fois en laissant sécher complètement entre chaque étape, pour obtenir un effet de patine.
  • Frottage : renouvelez éventuellement l’effet de frottage, avec une ou plusieurs nouvelles couleurs.
  • Option : réalisation de monotypes à partir du collage relief (avant le travail de patine).

Voir les premiers résultats de cet exercice

 

"Graines de peintures" 12e saison

248.    Classique schématique

  • Sur un format vertical, avec éventuellement un fond de transferts, composez un assemblage de dessins schématiques, proches du pictogramme, mais décoratifs et en couleur, représentant les thèmes classiques de la peinture : paysage, nu, portrait, nature morte, bouquet de fleurs.
  • Agrandissez l’un (ou plusieurs) de ces pictogrammes colorés et ornementés sur un plein format, en y ajoutant des nuances.

Voir les premiers résultats de cet exercice

 

249.    Paysage liquide

  • Réalisez un fond d’une couleur uniforme. Après séchage de la couleur, mouillez la feuille et versez dessus des couleurs, que vous faites couler horizontalement. Procédez en plusieurs temps, pour éviter de vous laisser déborder par les coulures.
  • Occasionnellement et localement, appliquez une feuille sur un détail de couleur humide pour y déposer une empreinte.
  • Après séchage, affiner les effets de coulure par des petits motifs rectangulaires ou arrondis pour suggérer soit des constructions, soit des roches ou replis de terrain, soit de la végétation.

Voir les premiers résultats de cet exercice

250.    Arbitraire ordonné

  • Commencez par un collage de fragments d’images, de tailles et de proportions variées mais toujours : rectangulaires ; et disposés horizontalement ou verticalement.
  • Ces fragments d’images alternent : photos de lieux (intérieur, extérieur), personnages, photos d’objets, typographies de titres, dans des juxtapositions arbitraires.
  • Le collage achevé, tout est repeint précisément pour faire disparaître le collage, mais garder la représentation simplifiée. Les couleurs sont systématiquement différentes de celles des photos employées, et doivent concourir à l’unité de la composition.

Voir les premiers résultats de cet exercice

251.    Trois petits chatons dans un panier
Choisir un thème dans le genre mièvre, tel que « trois petits chatons dans un panier », et faites en une peinture allégée en mièvrerie : minimaliste ou pop art, expressionniste ou cubiste, surréaliste ou conceptuelle, etc.

Voir les premiers résultats de cet exercice

252.    D'Uccello à Picasso
 

Jeu avec la perception

  • Recopiez au crayon lentement, fermement et en détail, l’image ci-dessous (Bataille de San Romano, par Uccello). Mais recouvrez la main qui dessine d’une feuille de papier pour ne pas voir ce qu’elle fait.
  • L’association de la lenteur, de la fermeté et du sens du détail, imposée au travail de la main, avec la dislocation provoquée par l’exécution à l’aveugle, dégage un effet de style à la fois aléatoire et cohérent. Pour ne pas risquer une dislocation extrême et inutilisable, réalisez un format proportionnel délimité par de l’adhésif, servant à repérer les limites de la feuille et à évaluer au toucher la position de votre trait.
     

Composition

  • Après cette étape, reprenez le dessin de visu pour retravailler, en leur donnant plus de tension, les déformations obtenues. Pour cela, analysez les grandes lignes du tableau d’Ucello : déroulement horizontal du tableau / Poussée ordonnée de l’armée victorieuse à gauche / Triangle formé par la lance horizontale, le cavalier renversé, une troisième lance / Compression et chaos dans les lignes de l’armée / Effet théâtral des rideaux de lances à gauche et à droite, s’ouvrant sur un lointain qui paraît paradoxalement fermé / Anatomie des chevaux, volume et perspective monumentalisée, géométrisée.

 

Graphisme

  • En vous servant des procédés graphiques de Picasso (découpage, superposition, jeux de valeurs et de trames) vous allez dans cet exercice restituer l’idée de bataille, combinaison de chaos et d’ordre, par des moyens plus graphiques que figuratifs.

 

Voir les premiers résultats de cet exercice

 

UCCELLO - PICASSO

UCCELLO - PICASSO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page