Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le sérieux d’un enfant qui joue

4 Janvier 2020, 09:08 Peinture - format stage Techniques matérielles

On a l’impression qu’au fond les hommes ne savent pas très bien ce qu’ils font. Ils bâtissent avec des pierres et ils ne voient pas que chacun de leurs gestes pour poser la pierre dans le mortier est accompagné d’une ombre de geste qui pose une ombre de pierre dans l’ombre du mortier. Et c’est la bâtisse d’ombre qui compte.

Jean Giono (1895-1970), Que ma joie demeure.

Il faudrait tout faire avec le sérieux d’un enfant qui joue.

(Citation attribuée à : Héraclite ; Nietzsche ; Cocteau ; Saint-John Perse ; Borges ; Picasso…)

Compte-rendu, en textes et en images, du stage peinture du 14 au 19 juillet 2019


Jour 1 — Dimanche 14 juillet 2019

Préparer 4 fonds pour recueillir des sujets à venir :

 

  • Un fond noir
  • Un fond de couleur vive uni
  • Un fond avec des modulations informelles de couleurs vives
  • Un fond composé de transferts informels.

 

Préparer ensuite un 5e fond composé de collage de matériaux hétéroclites présentant un relief :
 

  • Papier de soie
  • Mortier sablé
  • Carton ondulé
  • Carton plat d’emballages dépliés
  • Feuilles, brindilles

Etc.
 
Le liant acrylique sert de colle.


Pour compenser le caractère hétéroclite des matériaux, les coller selon une certaine systématique, par exemple horizontal/vertical, ou angle oblique constant. Et, pour éviter un effet d’échantillonnage dépourvu de rythme, varier les proportions et les dimensions des formes collées (ex : 30 x 30 cm, 2 x 50 cm, 10 x 15 cm…), ainsi que leur répartition.


Ce collage sera ensuite recouvert d’une couche de liant acrylique pour le solidifier.


Après séchage de cette couche, l’ensemble du collage (et pas seulement les reliefs) sera badigeonné de gesso, et le fond noir préparé auparavant pressé dessus pour recueillir une empreinte monotype.


Après cette empreinte, une nouvelle couche de gesso est apposée sur le collage, en veillant bien à en couvrir les moindres anfractuosités.

Quand cette nouvelle couche de gesso est sèche, le collage est badigeonné d’un ou plusieurs mélanges de pigments et de liant acrylique, ou à défaut de couleurs en tubes et de liant, puis frotté quand les premières couches sont partiellement sèches, pour obtenir des effets de patine. Après séchage de ces patines, de nouvelles couches de couleur(s) peuvent être apposées puis frottées pour affiner et nuancer les effets obtenus.

 

Collage de Nadine Louvet

Collage de Nadine Louvet

Collage et patine d'Odile Montet

Collage et patine d'Odile Montet

Collage, puis monotype rehaussé à la craie - Sylvie Sciancalepore
Collage, puis monotype rehaussé à la craie - Sylvie Sciancalepore

Collage, puis monotype rehaussé à la craie - Sylvie Sciancalepore

Collage et patine de Françoise Bienaymé

Collage et patine de Françoise Bienaymé

Collage de Marie-José Solivellas

Collage de Marie-José Solivellas

Collage, et monotype coloré - Nanou Casas
Collage, et monotype coloré - Nanou Casas

Collage, et monotype coloré - Nanou Casas

Collage et patine de Christiane Benoît

Collage et patine de Christiane Benoît

Collage et monotype de Christiane Benoît
Collage et monotype de Christiane Benoît

Collage et monotype de Christiane Benoît

Collage et monotype de Christine Souchay
Collage et monotype de Christine Souchay

Collage et monotype de Christine Souchay

Collage et monotype d'Evelina Nichanian
Collage et monotype d'Evelina Nichanian

Collage et monotype d'Evelina Nichanian

Sites personnels de peintres cités dans ces pages :

Sylvie Sciancalepore

Françoise Bienaymé

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Verbois marie 19/12/2019 12:22

Tres tres beau!!

Haut de page