Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

180-182. Mettre le réel en doute

1 Janvier 2015, 12:03 Techniques créatives Peinture - format cours

(...) Le véritable réel ne se limite pas à l’aspect chatoyant de l’extérieur, il est vision.

François Cheng, Le dit de Tianyi, 1998

Yolande-Bernard-2014-180-182-b1.jpgLes trois sujets publiés précédemment (180 - 181 - 182) sont ici réunis sur une même page, avec de nouvelles illustrations, pour en avoir une vision différente, plus synthétique. Mais la vision précédente, morcelée, a son charme aussi :

 

180.    Douze éléments en action

Voici douze éléments à faire tenir dans votre feuille :

Un cercle – un trait ondulé – une croix - une ligne brisée - une griffe – une lettre – un rectangle – un polygone – une silhouette humaine – une silhouette autre – une forme ouverte – un multiple.

Chaque élément est associé à une action différente selon la liste ci-dessous. A vous de choisir de relier tel élément avec telle action.

Prend toute la place – déborde – sur la touche – se faufile – s’associe – se cache – sort – passe devant- passe derrière – heurte – pèse – s’envole.

Après un dessin au crayon, vous faites un fond de couleur informel en lavis, éventuellement avec des pigments, en laissant des blancs. Puis vous rehaussez ces couleurs, en les reliant au dessin sous-jacent.

 

181.    Discipliner l’empreinte

Vous reprenez les trois couleurs dominantes de votre composition précédente, et vous les étalez sur une feuille, en cherchant à reproduire rapidement et grossièrement les grandes lignes de cette composition. Les couleurs doivent être étalées en abondance, bien mouillées et chargées de liant acrylique. Pensez à laisser des parties de papier vierges. Aussitôt posées vos couleurs, vous appliquez une autre feuille par-dessus pour produire une double empreinte. Pour bien réussir cette opération, il est indispensable de préparer une quantité de couleur suffisante, les deux feuilles de papier, et d’enchaîner vite les actions.

Après séchage des deux empreintes, vous introduisez sur l’une des lignes de construction du sujet précédent. Et sur l’autre, vous rigidifiez les contours de l’empreinte, et en complétez le dessin librement. Ce travail fait au crayon est suivi d’une mise en couleur précise au pinceau, qui doit donner le sentiment que ces formes produites par les empreintes ne sont pas dues au hasard.

 

Ci-dessous : 3 peintures de Yolande Bernard, correspondant à l'enchaînement des sujets 180 et 181
(cliquez sur les images pour les agrandir)

Yolande-Bernard-2014-180-181.jpg

 

182.    Simplification inégale

Vous préparez un fond de papier froissé collé produisant un léger relief. Vous le peignez d’abord en noir, puis après séchage, en blanc. Sur ce fond inégal, vous faites une réinterprétation très simplifiée et graphique, avec des couleurs unies mais texturées, de la composition aux douze éléments.

 

Ci-dessous : 4 peintures d'Armelle Mazziotto, correspondant à l'enchaînement des sujets 180, 181 et 182
(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Armelle-Mazziotto-2014-180-181-182.jpg

 

Ci-dessous : 3 peintures d'Ariane Lacroix, correspondant à l'enchaînement des sujets 180, 181 et 182
(Cliquez sur les images pour les agrandir)

Ariane-Lacroix-2014-180-182-d

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page