Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exercices de codification / 1

4 Janvier 2012, 11:01 Peindre en liberté n°1 - Réédition en ligne

Ce type d'exercices consiste à élaborer sa peinture en s'inventant des règles de construction (ou en les piquant à d'autres artistes). Ces règles visent à traduire le réel, en transposant son organisation telle qu'on la perçoit dans une autre organisation, picturale et plastique. Par rapport aux exercices de composition proposés avant, la différence tient à ce qu'on met en avant non la forme, l'aspect visuel, mais le contenu, le sens.

À LA MANIÈRE DE
Interpréter un sujet à la manière d'œuvres du passé, doublement exotiques dans le temps et dans l'espace : exercice inépuisable, préférable à la copie (utile cependant à un stade antérieur), car il permet de comprendre de l'intérieur le fonctionnement d'un code de représentation. Non seulement d'un point de vue formel, mais d'un point de vue mental. On s'aperçoit alors qu'on a toujours tendance à imaginer et à observer de la même façon, et simultanément on trouve les clés qui permettent de sortir de cette routine insensible.

Néo-Paléo  ◊
Dans l'art paléolithique, les sujets choisis semblent découler d'une préoccupation fondamentale: la conservation de l'espèce. Par la recherche de la nourriture (figuration d'animaux, scènes de chasse) et par la reproduction (Vénus). Le répertoire des formes figuratives montre un souci de déformation expressive mettant l'accent sur le principal : bêtes énormes, viandues ; Vénus dotées d'attributs sexuels démesurés. Rien que le vif du sujet, ni fond, ni décor. De même que l'homme chasseur n'intervient pas sur le milieu mais s'y adapte, les peintures pariétales utilisent les reliefs de la roche pour faire apparaître les figures ; Celles-ci sont tracées les unes sur les autres, sans souci des motifs précédents : le fait de peindre est plus important que la peinture elle-même. Une fois la chasse terminée, la peinture propitiatoire peut être recouverte par d'autres.

Exercice : au lieu de partir d'une idée sur une feuille blanche, vous commencez par créer un fond informel chargé de reliefs divers (voir le chapitre des techniques matérielles) évoquant la paroi rocheuse et moussue d'une caverne. À ce stade, ne cherchez pas à composer ni à faire venir une forme. Quand votre fond est fini et sec, tournez-le dans tous les sens à la recherche d'une image involontaire, élémentaire et archétypique que vos effets de matière ont pu produire : visage, oeil, animal, silhouette. Si vous croyez reconnaître une scène genre Couronnement de Napoléon ou Serment des Horaces, ce n'est pas normal. La forme retenue doit occuper massivement l'ensemble de la feuille (éviter de sélectionner de simples détails de matière) et être soulignée avec des moyens bruts : traits épais, aplats rudes, dans un registre de déformation expressive. Éventuellement remplacez votre blouse par une peau de bête pour vous mettre dans l'ambiance.

Gastineau-PL1-p.76.jpg

Peinture de Martine Gastineau

 

commentaires

Haut de page