Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Exercices sur la matière acrylique et produits associés / 3

24 Janvier 2011, 15:35 Peindre en liberté n°1 - Réédition en ligne

ÉTUDES MATIÉRISTES SANS RELIEF

D’autres manipulations ne peuvent tenir dans des petites cases, ou nécessitent des combinaisons plus larges de couleurs. En voici quelques exemples pouvant faire chaque fois l’objet d’une étude.

 

Grattage polychrome  ◊

Brosse plate et courte, spalter, couteau, peigne; acrylique noire ou foncée + 2 teintes lumineuses, colle à papier-peint. Peindre un fond bariolé. Quand il est sec, recouvrir de colle à papier-peint, puis aussitôt de noir ou d'une autre couleur contrastante. Et sans traîner gratter maintenant de la pointe et du plat du couteau votre dessin dans cette préparation: le trait apparaît en couleur avec un effet de relief.

Illustration : Simone Goulfier

Goulfier-PL1-p.24.jpg

 

Arrachage combiné  ◊

Journaux, magazines papier médiocre, acrylique blanche, spalter.
D'abord un effet de décalcomanie : enduire la page à décalquer d'acrylique blanche (ou de gesso) puis aussitôt l'appliquer sur le support et frotter jusqu'à une sincère union. Attendre quelques minutes, puis en mouillant le dos de la page, éplucher les pellicules supérieures du papier pour atteindre l'image attendue qui devra faire corps avec le support, décalquée en miroir. Mixer avec des collages normaux. Superposer, arracher, à la recherche de combinaisons de formes et de sens.

Illustration inédite : Jacqueline Gagnès-Deneux

Jacqueline-Gagnes-Deneux-2010-67.jpg

 

Buxeda-PL1-p.25

 

 

 

 

Délavage masqué  ◊

Spalter, acrylique noire puis couleurs, lavabo. Au crayon, réaliser un dessin minuscule (timbre-poste) représentant une forme archétypique : un visage. Prenez votre respiration. Trempez vite votre spalter dans le pot de noir, et exécutez très vite, en grand, avec ce gros outil et sur toute votre grande feuille ce petit dessin tout timide. Là, qu'il devienne massif, brut, primitif. Poussez des grognements s'il le faut. Laissez sécher à moitié, puis courez au lavabo pour laver à grande eau votre peinture. Résultat : un masque puissant sur le papier et une belle pagaille autour. À terminer au pinceau avec d'autres couleurs.

Illustration : Marie-Noëlle Buxeda

 

 

 

 

Bariolage cache-cache

Tous outils, toutes couleurs, adhésifs, pochoirs.
Disposer des caches un peu partout dans la feuille (des lignes avec les adhésifs, des surfaces avec les pochoirs). Barioler de couleurs (brosse, taches, coulures...) Oter les caches. Quand la première étape est sèche, disposer une nouvelle série de caches et recommencer un bariolage. Et ainsi de suite. Vous obtenez un contraste intéressant entre le graphisme tranché des caches et l'expressivité des matières colorées.

NB : les adhésifs ordinaires arrachent des fragments de papier et de couleur, et ajoutent donc un effet dont on peut aussi se passer en utilisant les adhésifs repositionnables.

Illustration : Richard Vaillant

Vaillant-PL1-p25   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page