Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Journal du stage de printemps 2014 / 3

24 Avril 2014, 17:09 Peinture - format stage

 

Instantanéité retenue

Le geste ne doit surtout pas être «fulgurant». Le mouvement du flux ne nait pas dans la précipitation d’une érection facile. C’est très étrange. La trop grande rapidité d’exécution ne peut produire la matière interne nécessaire à la concrétisation du mouvement. Seule une sorte d’instantanéité «retenue» de la pulsion transmet l’énergie vitale.

Fabienne Verdier, entretien avec Charles Juliet, 2007

Mardi 14 avril 2014 - Jour 3

  • Préparez un fond de gesso irrégulier par empreinte d’une feuille sur l’autre.
  • Après séchage, humidifiez la première feuille avec un mélange eau / liant acrylique.
  • Disposez des noisettes de couleur au hasard dans la feuille.
  • A l’aide de plusieurs spatules de tailles différentes, étalez par raclage les noisettes de couleur sans repasser deux fois au même endroit, sauf pour un croisement de lignes, et jusqu’à avoir circulé entièrement dans la feuille.
  • Sur la deuxième feuille également couverte d’un mélange eau / liant acrylique, étalez les couleurs récupérées sur vos spatules en réitérant la même composition.
  • Finition à imaginer selon le résultat obtenu par le premier mouvement qui doit rester très présent.
Peinture de Chantal Maufroy

Peinture de Chantal Maufroy

Peinture de Colette Roullin

Peinture de Colette Roullin

Peinture d'Elise Nsongo

Peinture d'Elise Nsongo

Peinture de Françoise Kahane
Peinture de Françoise Kahane

Peinture de Françoise Kahane

Peinture de Magda Rebutato

Peinture de Magda Rebutato

Peinture de Martine Durand

Peinture de Martine Durand

Peinture d'Odile Montet

Peinture d'Odile Montet

Peinture de Sylvie Sciancalepore

Peinture de Sylvie Sciancalepore

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page