Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

163. Peinture en neuf mois

17 Novembre 2013, 12:36 Peinture - format cours Peindre avec le temps

Une ligne brisée jaillit, couleur de pierre, un anneau d'or, quelque chose coule et irrigue, une ligne canalise et laisse fuir, des signes se disséminent…

Réédition

Imaginez la composition d'une peinture dans un format courant (50x65cm) sauf sur un point : sa durée de réalisation est répartie sur 9 mois. Chaque semaine, de septembre 2012 à juin 2013, une nouvelle proposition picturale est faite, à la fois dans les cours de peinture et sur ce blog. Et votre peinture évolue à la fois dans l’espace court de votre feuille, et dans le temps long de sa réalisation. La première des 33 propositions vous fait peindre :
« Une frange bleue. »

Puis les 32 propositions suivantes sont annoncées semaine après semaine (ci-dessous), et il vous appartient d’harmoniser, ou de faire lutter chaque proposition nouvelle avec ce que vous avez déjà peint.


Les propositions sont à prendre au propre ou au figuré, les 33 prévues devant tenir ensemble dans l’espace de votre feuille, et pouvant se recouvrir partiellement mais jamais complètement.


L’idée de cette peinture consiste à utiliser le temps, et l’incertitude des propositions qui doivent advenir, comme des matériaux. Temps et incertitude existent dans toute peinture, mais là il s’agit de les mettre en avant.


Et aussi : dans notre époque habituée à l’instantanéité, aux réponses immédiates, à la vitesse et à l’impatience, redécouvrir le bonheur de laisser les choses lentement mûrir.

1. Une frange bleue
2. Une ligne brisée jaillit, couleur de pierre.
3. Un anneau d'or
4. Quelque chose coule et irrigue
5. Une ligne canalise et laisse fuir
6. Des signes se disséminent
7. Des petits polygones blancs visitent l'existant
8. Deux formes se relient et se reproduisent une fois
9. Une symétrie isolée et marginale
10. Quelque chose est effacé
11. Autre chose est souligné
12. Une averse de traits, locale
13.Un nuage
14. Un détail avec trois couleurs est répété trois fois
15. Un rouge prend de la place
16. Un noir s'associe au rouge
17. Le rouge s'accorde avec ses voisins
18. Le noir se tempère parfois de hachures
19. Des hachures blanches ailleurs
20. Des sillons de haut en bas, pas toujours visibles
21. Des différences s'estompent
22. En bas, la netteté augmente
23. Une verticale
24. Une zone de transition entre deux surfaces
25. Une autre zone de transition
26. Une forme irrégulière module les couleurs traversées
27. Des cernes
28. Une silhouette se faufile
29. Un élément important est répété
30. Un rassemblement est amorcé
31. Des couleurs se rapprochent
32. Un élément perturbateur
33. Unification avec une faille d'où sort un germe.

D'autres peintures en neuf mois ? (ou en six jours...) Cliquez ici.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires
G
Je suis avec un grand intérêt ces idées de peinture. L'exercice en mois, je l'ai réalisé mais avec trop
d'impatience - je l'ai fait dans la semaine !!!!! mauvaise élève.
Par contre les exercices graines de peinture m'apportent beaucoup.
Je suis décidée, je vais m'inscrire pour la Bourgogne en avril, c'est bien loin pour moi.... mais je vais oublier
la notion de durée du voyage !!! A bientot Simone
Répondre
Y
Merci Simone de vos appréciations. Et en avril prochain, n'oubliez pas d'apporter au stage les peintures que vous aurez faites à partir des idées puisées ici. Je suis curieux de découvrir à quoi elles peuvent ressembler !
Yves
D
Bonjour,
Merci pour votre réponse. Je démarre juste votre idée alors oui avec plaisir je vous ferai passer une photo ... dans 9 mois !
A bientôt. Delphine
Répondre
D
Bonjour,
Recommandez vous un temps mini / maxi pour peindre chaque proposition ?
J’espère que l'on pourra voir qq peintures nées de ce "concept".
Merci pour ce blog très instructif.
Répondre
P


Bonjour,


Chacun prend le temps qu'il lui faut pour chaque proposition. L'important est surtout de ne pas faire toutes les propositions à la suite, pour "... dans notre époque habituée à l’instantanéité,
aux réponses immédiates, à la vitesse et à l’impatience, redécouvrir le bonheur de laisser les choses lentement mûrir...


Je pense publier les photos des peintures relatives à ce sujet et faites dans mes cours, au mois de septembre prochain. Si vous m'envoyez la photo de votre travail, je la recevrai avec plaisir et
la publierai peut-être, avec votre accord.


Cordialement,


YDV



M
Bonjour
j' ai peins 250 toiles en un an , j' arriverai pas à tenir
Répondre
P
c'est une excellente idée.
C'était Bonnard qui prenait ainsi son temps et même lorsqu'il estimait son tableau fini, il le posait devant lui, l'oubliait et vaquait à ses occupations et le regardait au passage encore de
longues semaines...
Le tableau avait alors le temps de lui dire des choses, impressions ou sentiments et de lui permettre de le voir ou découvrir,redécouvrir d'une manière à chaque fois différentes. Parfois, il
parachevait en apportant quelques touches ou retouches finales...
Je suis de cet avis aussi...il faut du temps au peintre et à sa peinture :
Répondre

Haut de page