Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

190. Peinture en neuf mois (2)

10 Septembre 2015, 11:01 Peinture - format cours Peindre avec le temps

On a toujours l’impression de manquer de temps, or ce n’est pas le temps qui nous manque, mais la patience.

Jean-Claude Guillebaud, Nouvel Observateur 25/03/04.

190. Peinture en neuf mois (2)

Comme l'an passé (sujet n°163), je propose la composition d'une peinture dans un format courant (par exemple 50x65cm) sauf sur un point : sa durée de réalisation est répartie sur 9 mois. Chaque semaine, de septembre 2013 à juin 2014, une nouvelle proposition picturale est faite, à la fois dans les cours de peinture et sur ce blog. Et votre peinture évolue à la fois dans l’espace court de votre feuille, et dans le temps long de sa réalisation. La première des 30 propositions est la suivante :


Coller un papier froissé sur l'ensemble de la feuille


Puis les 29 propositions suivantes sont annoncées semaine après semaine (ci-dessous), et il vous appartient d’harmoniser, ou de faire lutter chaque proposition nouvelle avec ce que vous avez déjà peint.
Les propositions sont à prendre au propre ou au figuré, les 30 prévues devant tenir ensemble dans l’espace de votre feuille, et pouvant se recouvrir partiellement mais jamais complètement.
L’idée de ce sujet de peinture consiste à utiliser le temps, et l’incertitude des propositions qui doivent advenir, comme des matériaux. Temps et incertitude existent dans toute peinture, mais là il s’agit de les mettre en avant.
Et aussi : dans notre époque habituée à l’instantanéité, aux réponses immédiates, à la vitesse et à l’impatience, redécouvrir le bonheur de laisser les choses lentement mûrir.

1. Coller un papier froissé sur l'ensemble de la feuille.

2. Recouvrir de noir, en laissant de rares ilôts aux contours nets

3. Recouvrir tout de blanc, jeter des gouttes d'eau, délaver.

4. Renoircir certains noirs, avec des contours précis.

5. Reblanchir certains blancs, avec des contours bien définis.

6. Colorer d'un rouge intense la forme blanche la plus grande.

7. Dans la forme rouge, souligner d'un noir épais les plis principaux.

8. En suivant les plis, relier d'un trait vert épais les formes noires.

9. Dans les formes noires, peindre en blanc les plis principaux.

10. Autour des formes noires, peindre en noir le départ des plis.

11. Enrober d'une couleur chaude une forme noire et les traits qui en sortent.

12. Enrober d'autres couleurs chaudes deux autres formes noires.

13. Entourer de blanc les traits noirs bordés de couleur.

14. Quatre couleurs inattendues dans quatre formes contrastées.

15. Des petites formes vives allongées et dentelées.

16. Des petites formes sombres allongées et dentelées.

17. Une grande forme claire, nette et sinueuse, se dresse en Y, décentrée.

18. Quelque chose disparaît discrètement.

19. Un détail d'une peinture étrangère s'invite, petit mais repérable.

20. Rien n'est ajouté, quelque chose est transformé.

21. Une couleur, ou un accord de couleurs, commence à dominer.

22. Des lignes percent.

23. Des lignes étayent.

24. Un élément grandit, un autre diminue.

25. Quelque chose est simplifié.

26. La couleur dominante s'intensifie encore.

27. Des lignes sont tendues ou retendues.

28. Des détails sont effacés

29. Des détails sont accentués.

30. Ce qui est fort est renforcé

Cette 30e proposition est la dernière de l'année. Si vous avez réalisé cette "peinture en neuf mois" en-dehors de mes cours, je serai heureux d'en recevoir la photo (avec éventuellement vos commentaires), et de la publier sur ce blog avec les autres. Images à envoyer à : yvesdesvauxveeska [a] orange.fr

Voir aussi : "peinture en 9 mois, année 2012/2013" (n°163)
 "peinture en 9 mois, année 2014/2015" (n°200)

"peinture en 9 mois, année 2015/2016" (n°216)

"Peinture en 9 mois 2016/2017" (n°227)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Dominique DI BIN 21/06/2014 14:21

Grâce à Danièle MENGUAL, Martine RUE et Michèle OUDIETTE, j’ai pu, pour la première fois participer à l’oeuvre en 9 mois. J’ai beaucoup aimé la démarche. En effet, tout d’abord, elle est très
ludique, je n’ai pas travaillé pour un résultat, mais pour le plaisir d’attendre la consigne chaque semaine, de composer de manière instinctive, de réfléchir à la consigne..., d’utiliser les
couleurs...Voici le résultat, je vous livre une oeuvre que je qualifierai “brute de décoffrage”, je n’ai rien “arrangé”.
Merci à vous et cordialement.

Dominique DI BIN

Marie Louise Delizy 10/04/2014 10:06

Formidable exercice de lâcher prise !
Merci, cher yves.

Haut de page