Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La ligne

30 Mars 2011, 14:57 Peindre en liberté n°1 - Réédition en ligne

YDV-PL1-p.32.jpgLa ligne est une famille dans laquelle je regroupe quatre termes : point, ligne, surface, espace.

Le point, c'est la ligne réduite à sa plus simple expression : signe d'immobilité, d'avant la naissance et d'après la fin. Il a aussi ce dernier sens en typographie.

La ligne, au-delà des qualités qui peuvent la définir, c'est le mouvement, le déroulement, le temps. Revenant sur elle-même, elle change de nature et devient...

La surface, signe de présence, d'exclusion. La surface, avec le point et la ligne, induisent...

L'espace autour : dans tout dessin qu'on trace, un autre dessin en négatif apparaît par réserve. Et le sens de la composition tient souvent à la connaissance de cet effet.

 

Point, ligne, surface, espace peuvent se caractériser de cinq façons : qualité, mesure, direction, position / relation, temps.

Qualité : c'est la façon de tracer la ligne, qui dépend de la matière, de l'outil, du support et du geste : fine / épaisse, rigide / tremblée, nette / baveuse, continue / discontinue, rapide / laborieuse, positive / en réserve...

Mesure : le mot parle de lui-même. C'est sa longueur, sa dimension ; mais aussi sa fréquence, sa densité: court / long, fréquent / rare, dense / disséminé...

Direction : c'est le sens de son mouvement (ou de son absence) : horizontal / vertical, haut / bas, droite / gauche, enroulé / déroulé, zénith / nadir...

Position / relation : par rapport aux autres points - lignes -surfaces - espaces : égal / différent, proche / lointain, petit / grand, direction semblable / inverse, simultané / consécutif / alternatif, symétrique / dissymétrique...

Temps : les quatre précédentes caractéristiques peuvent induire une dimension temporelle dans la lecture ou l'impact global de la composition : la ligne horizontale évoque permanence et immobilité. Le boustrophédon, écriture allant comme des bœufs au labour; de gauche à droite, de droite à gauche, de gauche à droite, etc, induit l'écoulement patient de la durée. La symétrie, la simultanéité ; des cases, des séquences ; le zig-zag, l'instantanéité.

 

Exercices de variations graphiques

La ligne en famille ◊ (ci-dessus)
Composition par répétition d'un même signe simple (ici, un zigzag) décliné selon les différents qualificatifs employés pour caractériser les aspects de la ligne.

(Peinture d'YDV n°0601, 07-1991).

 

Faux jumeaux ◊  (Ci-dessous)
À partir d'un même sujet (d'observation ou d'après photo), en donner deux interprétations graphiques:

  • en changeant d'outil
  • en changeant de geste et / ou de vitesse d'exécution
  • en changeant de relation avec la surface du tableau : soit par redressement vertical des obliques, soit par une composition délimitée par des marges, traits en réserve. Puis composition à fond perdu, traits rajoutés par grattage.

Vivent-PL1-33.jpg

Peinture d'Anne-Marie Vivent

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page